districtnutrition

Focus sur la méditation sportive pour atteindre ses objectifs

Le sport et la méditation sont souvent considérés comme diamétralement opposés, l’un prônant l’activité physique tandis que l’autre encourage la relaxation totale. Pourtant, depuis les années 90, Phil Jackson, entraîneur de la NBA, a déjà prouvé la complémentarité de ces deux disciplines à travers la carrière de ses meilleurs joueurs. La méditation sportive n’est pas seulement réservée aux professionnels, mais peut être pratiquée par tous ceux qui veulent se rapprocher de leurs objectifs.

Qu’est-ce que la méditation apporte aux sportifs ?

La méditation de pleine conscience, comme dans le cas de la méditation sportive, apporte de nombreux bienfaits dans l’esprit d’un sportif, qu’il soit amateur ou professionnel. Cette discipline nous apprend à ignorer toutes les distractions afin de nous concentrer sur une seule chose ; une compétence très utile lors des compétitions par exemple. Grâce à cette concentration, le sportif est en étroite relation avec son être. Cela lui permet de mieux gérer ses émotions. En restant uniquement sur le moment présent, aucune émotion parasite ne vient perturber la concentration ; qu’elle soit causée par de mauvais souvenirs ou des angoisses d’un avenir incertain. Être en phase avec son être, c’est aussi être à l’écoute de chaque partie de celui-ci. Il est alors possible de sentir l’atteinte de ses limites et d’éviter d’éventuelles blessures ou malaises.

Quand pratiquer la méditation sportive ?

La question que la plupart des sportifs se posent lorsqu’ils commencent à méditer est la suivante :  » Dois-je méditer avant ou après la séance ? « . Les deux possibilités sont envisageables, mais auront des effets différents sur le corps, et nécessitent une pratique régulière pour être efficaces. Méditer avant le sport aide l’esprit à se concentrer et donc à améliorer les performances. Après le sport, la méditation met le corps dans un état de relaxation qui permet aux muscles de récupérer plus facilement.

Comment méditer pour devenir meilleur dans son domaine ?

La méditation sportive ne nécessite aucun prérequis. Il suffit de lâcher prise, de tout oublier pour se concentrer sur une chose, un point d’ancrage. Celui-ci peut varier d’une personne à l’autre ou d’une discipline à l’autre. Il peut s’agir d’une image agréable, d’un point précis sur le sol, mais le plus courant est la respiration. La méditation consiste à s’accorder au moins 5 minutes par jour pour ne penser qu’à ce point d’ancrage et à rien d’autre. Les premières pratiques ne seront pas toujours faciles, mais avec de la régularité, les résultats se feront rapidement sentir.  

Quitter la version mobile